Et si Google décida de facturer les annonces Google My Business ?

2019-07-16T12:16:47+02:006 mai 2019|Actualité web|

La nouveauté SEO de la semaine nous vient cette fois ci de Google, le berceau du référencement dans toutes ses formes. En effet, Google aurait comme une intention de faire payer quelques services de son outil Google My Business, et il l’a fait savoir par un appel direct à ces entreprises ciblées. Alors que nous sommes encore cours d’enquête, l’information a déjà fait couler de l’encre : un paiement des annonces GMB pourrait condamner les annonces organiques que le moteur de recherche met toujours en avant.

Petit tour de table avant d’évoquer les potentielles conséquences d’une telle décision en ce qui concerne l’utilisation de cet outil « gratuit ».

Qu’est-ce que Google My Business ?

S’agissant d’un outil de référencement local par excellence, Google My Business est un service gratuit lancé par le géant américain en 2014. L’objectif de cet outil est de mettre à la disponibilité des utilisateurs du moteur de recherche un annuaire complet proposant des informations de qualité. Dans ce cas, on parle plutôt de fiches établissement (au lieu d’annuaire) qui s’affichent en haut à droite sur la SERP. Ces fiches sont classées en fonction de la requête lancée par l’internaute, mais aussi selon sa localisation. La première information à donner lors de l’inscription est l’adresse exacte de l’entreprise inscrite.

Parmi les autres renseignements donnés, on cite l’activité de l’entreprise (métier), ses contacts, ses horaires d’ouverture et de fermeture et des photos. La fiche Google My Business exposera également un graphique d’affluence, des avis d’utilisateurs et une FAQ proposant les questions les plus posées par les internautes.

Nouvelle version de Google My Business : Le constat ?

La nouveauté de Google provient d’un sondage envoyé à plusieurs propriétaires de fiches Google My Business. Le but de ce « questionnaire » était de leur demander s’ils étaient favorables à l’instauration d’un système de paiement. Ce service leur permettrait l’accès à des fonctionnalités plus avancées.

La « future » offre premium de GMB permettrait aux propriétaires de fiches, un suivi plus avancé et détaillé des informations leur concernant ce qui appuiera leur référencement local. La question devient donc légitime : Google serait-il en train d’introduire doucement une version payante de My Business ?

Quelles fonctionnalités seront désormais payantes ?

Alors que le sondage a été ouvert rapidement puis clôturé dans la foulé, nous avons déjà eu l’occasion de l’analyser et de consulter son contenu. Voici une capture d’écran, publiée par Sean Bucher sur son Twitter:  un message envoyé par Google aux propriétaires ciblés.

L’énoncé du sondage a évoqué plusieurs fonctionnalités que Google veut rendre payantes. Parmi elles, on cite :

  • La réservation : par l’intermédiaire d’un bouton « réserver »
  • La réservation vérifiée
  • Le support client Google
  • Les réponses automatisées aux messages des internautes
  • L’acquisition de leads extraits des profils concurrents
  • Les rapports d’appels et d’enregistrements
  • Le devis instantané
  • L’affichage en vedette
  • La vidéo sur le profil de l’entreprise concernée
  • La garantie Google
  • Le placement dans les résultats de recherche
  • La possibilité de retirer les publicités du profil d’entreprise
  • Etc.

Globalement, la firme californienne compte appliquer des tarifs en packages, sur un grand nombre de services d’un outil professionnel présenté jusqu’à maintenant comme gratuit. Le poids de ces fonctionnalités dans une opération de SEO local, incitera probablement les propriétaires des comptes, à débourser leur argent. Ces dépenses leur permettront de profiter de ces avances, d’améliorer leur trafic et par conséquent d’améliorer leurs conversions.

Les packages proposés par Google

Dans son sondage, Google demande explicitement aux entreprises locales combien elles paieraient chaque mois pour de nombreux services (comme nous l’avons cité plus haut) déjà inclus dans Google My Business. Les tarifs peuvent aller de 10 à 60 dollars par mois. Voici un aperçu sur « packages » proposés :

Pourquoi cette nouveauté devrait nous inquiéter ?

La manière dont Google pense gérer les annonces locales par l’intermédiaire de son outil My Business peut avoir une influence sur ses annonces gratuites (âme essentielle de ce moteur de recherche). En effet, Google proposait auparavant ce service gratuitement parce qu’il comptait sur des fournisseurs tiers qui donnaient des informations locales sur leur business. Ainsi, chaque propriétaire de fiche, indique les renseignements relatifs à son entreprise comme il le souhaite. De ce fait, Google ne peut plus maitriser ces données, souvent parues comme incorrectes ou obsolètes.

Alors que les exigences du référencement local font de ces informations une matière assez importante pour l’entreprise, Google pense logiquement à facturer certaines d’entre-elles afin de permettre aux propriétaires de fiches de mettre à jour leurs propres données. Certes, il s’agit d’un budget supplémentaire à prévoir, mais ce dernier reste libre d’accepter ou non ces services payants.

Instaurer des frais à Google My Business est certainement une source supplémentaire de revenus pour le géant Américain, mais ceci ne convient pas à la méthode classique qu’utilise Google pour monétiser les résultats de recherche. D’habitude, Google monétise les annonces qui ne s’affichent pas dans les résultats de recherche et laisse une place bien claire pour les annonces naturelles issues du référencement naturel. En instaurant la facturation des annonces GMB, le modèle Google va changer ce qui pourrait compliquer alors le SEO et mettre en doute l’éthique interne de Google.

L’autre inquiétude concerne le futur des outils Google Ads et Google Ads Express, destinés aux annonces locales, qui avec la facturation des fiches Google My Business, peuvent ne plus avoir de sens. Pour résumer, les propriétaires de fiches ne vont plus chercher à acheter des mots clés pour apparaitre dans la partie annonce des résultats de recherche, mais passeront directement par les annonces payantes sur leurs fiches pour avoir le même résultat, et peut-être même un meilleur positionnement et plus de conversions.